Les travailleurs français souffrent d’épuisement professionnel

Concurrence, réductions d’effectifs, horaires plus longs, charge de travail plus importante… Autant de facteurs de démotivation qui font que 92% des travailleurs français (neuf salariés sur dix) déclarent souffrir d’épuisement professionnel dans leur job actuel.

Plus inquiétant encore, 52% d’entre eux font état d’un niveau de stress accru depuis janvier 2012, lequel serait essentiellement dû à un accroissement de leur charge de travail.

Explications ? Les entreprises sont contraintes de maintenir des niveaux de productivité aussi importants qu’avant la crise avec des effectifs réduits, avec l’impact que l’on connait sur le moral des troupes. Voici quelques chiffres communiqués par Consumer Analysis Limited à titre de comparaison avec nos voisins allemands et britanniques :

Travailleurs se sentant en état d’épuisement permanent dans leur emploi actuel
19 % des français, 13 % des britanniques, 9 % des allemands
Travailleurs faisant état de niveaux de stress accrus depuis janvier
52 % des français, 48 % des britanniques, 53 % des allemands
Travailleurs signalant une augmentation de leur charge de travail au cours des six derniers mois
56 % des français, 51 % des britanniques, 51 % des allemands
Travailleurs déclarant se sentir loyaux envers leur employeur actuel
67 % des français, 71 % des britanniques, 86 % des allemands
Travailleurs se sentant surqualifiés pour l’emploi qu’ils occupent actuellement
30 % des français, 41 % des britanniques, 38 % des allemands
Travailleurs se déclarant disposés à changer de travail au cours des 12 mois à venir
35 % des français, 40 % des britanniques, 30 % des allemands

Que diriez-vous d'une petite vidéo pour reprendre courage ?

Partagez sur Google Plus

A propos de Guillaume COUDERT

Guillaume intervient sur la marque employeur et les méthodes de recrutement innovant depuis 2009. Passionné de nouvelles tendances et de sports de montagne, il est également très investi dans la cause environnementale. Directeur Associé d'Agorize, Guillaume est diplômé de l'Université Panthéon-Assas et de l'ISC Paris.
Enregistrer un commentaire