Quels sont les métiers les plus cools de France ?

Parmi les nouvelles apps vraiment sympas disponibles sur App Store et Google play, je découvrais hier soir Hook, un tout nouvel outil vous permettant de découvrir chaque jour un nouveau plan pour :

  • Devenir plus intelligent
  • Devenir plus fort
  • Acheter sans se planter
Du moins c'est la promesse de l'éditeur, et je dois admettre avoir trouvé quelques plans intéressants comme l'appli 90 jours ou l'infographie (et c'est l'objet de cet article) sur les métiers les plus cools de France !

Après avoir interrogé 3000 personnes de tous types de métiers sur l'intérêt de leur boulot au quotidien, l'ambiance de travail et le salaire horaire, Hook dresse aujourd'hui la liste des 69 métiers les plus cools de France par catégorie.

Dans la catégorie "Intérêt des missions au quotidien" ce sont ainsi les chercheurs qui se présentent comme les plus passionnés par leur job (toute considération mise à part de ce qu'ils cherchent réellement !).

Côté ambiance, ce sont les kinésithérapeutes qui visiblement s'en donnent à coeur joie pour votre bien-être, et visiblement aussi le leur !

Sur le dernier critère, le nerf de la guerre, les pilotes de ligne s'envolent très haut devant les dentistes en termes de salaire horaire net, loin devant les barmans qui se positionnent bons derniers de ce classement dont chacun pourra valider le sérieux ou non.

Pour finir, je vous laisse découvrir le classement des métiers les plus cools en toute fin d'infographie. Un gros zoom devrait suffire ! Je vous invite sinon à consulter un ophtalmologiste, dont le métier n'est pas représenté dans le classement mais s'avère tout de même très utile :)
Partagez sur Google Plus

A propos de Guillaume COUDERT

Guillaume intervient sur la marque employeur et les méthodes de recrutement innovant depuis 2009. Passionné de nouvelles tendances et de sports de montagne, il est également très investi dans la cause environnementale. Directeur Associé d'Agorize, Guillaume est diplômé de l'Université Panthéon-Assas et de l'ISC Paris.
Enregistrer un commentaire