Recrutement : gare aux erreurs de casting !

Embaucher le mauvais candidat peut entraîner de graves conséquences pour une entreprise. C’est le résultat d’une enquête mondiale menée fin 2012 par Harris Interactive auprès de 6000 responsables du recrutement et professionnels des ressources humaines dans les pays affichant le PIB le plus élevé (Chine, Russie, Inde, Brésil, Etats-Unis, Italie, Japon, Allemagne, Royaume-Uni et France).

Plus de la moitié des employeurs de chacun de ces 10 pays rapportent des erreurs de recrutement, dont certaines leur ont coûté très cher (parfois plusieurs dizaines de milliers d’euros par embauche). Au-delà même du coût lié à l’intégration et à la formation du nouveau salarié, les conséquences d’une erreur de casting peuvent aller jusqu’à remettre en question la pérennité d’une organisation.

Perte de productivité, démotivation et impact négatif que cela implique sur les relations avec les clients sont bien souvent le lot commun des entreprises devant mettre fin à un contrat de travail qui n’a pas donné satisfaction.

Aucune société, startup, PME ou multinationale n’est à l’abri d’une erreur de recrutement. Pour s’en prémunir, veillez à employer les bons outils de sourcing. Business games, stages de fin d’études et autres contrats de thèse sont autant de tests efficaces permettant de limiter la casse. Utilisez-les à bon escient !
Partagez sur Google Plus

A propos de Guillaume COUDERT

Guillaume intervient sur la marque employeur et les méthodes de recrutement innovant depuis 2009. Passionné de nouvelles tendances et de sports de montagne, il est également très investi dans la cause environnementale. Directeur Associé d'Agorize, Guillaume est diplômé de l'Université Panthéon-Assas et de l'ISC Paris.
Enregistrer un commentaire